Vous avez dit canne de défense?

Vous avez dit canne de défense?

CannedeDéfense1
Exercice sur cibles spécifiques

La canne de défense pourrait être considéré comme « le bras armé » de la canne de combat. Puisant ses racines dans les XVIIIème et XIXème siècles, elle est paradoxalement la spécialité la plus récente dans notre discipline puisqu’elle n’a été intégrée au panel du CNCCB qu’en 2008 après de longues années de recherches par ses deux « fondateurs » (les guillemets n’ont rien de péjoratif, mais peut-on réellement fonder ce qui existait déjà auparavant?) : Daniel Puren et Armel Chesnay, tous deux enseignants dans la club de La Savate Herblinoise (à côté de Nantes).

La canne de défense a pour principal objet de sensibiliser le public à la protection de soi-même (autodéfense) dans un cadre d’agression, au moyen d’une canne ou sans canne, mais toujours en conservant l’esprit de celle-ci. Le contenu de la pratique passe par les esquives, les ripostes à une ou deux mains, les clés, les désarmements, le travail au sol, les situations dans des environnements exigus, contre plusieurs adversaires, etc…

CanneDeDéfense2
Clé de poignet par écrasement des doigts

Il est donc important de proposer pour cette pratique non seulement des conditions de travail les plus réalistes possibles mais également la sécurité la plus drastique de façon à éviter toute blessure inopinée. Pour cela, nous avons recours à toutes sortes de matériel pédagogique : cannes à crochet, cannes droites, cannes en rotin, cannes en fibre de carbone et kevlar, cannes en mousse, protections spécifiques, tapis de sol…

La canne de défense reste une discipline en construction, comme le reconnaissent volontiers ses deux fondateurs. Les bases ont été posées, les formations de spécialistes aptes à l’enseigner ont débuté et il sera à la charge de chacun d’effectuer les recherches qu’il désire pour parfaire ses connaissances et redécouvrir ce sur quoi les Anciens avaient déjà planché deux siècles avant nous.

Lire à ce sujet :

Résumé de la canne de défense :
– essence : variable, en général rotin
– longueur : idem
– forme : droite, coudée
– attaques : circulaires, semi-circulaires, directes, d’estoc, à deux mains…


admin