Discussion sur la structuration de la Canne

Discussion sur la structuration de la Canne

Cette réflexion est née d’une discussion dans le groupe Facebook dédié à la canne. Nous échangions sur la nécessité de regrouper sous l’égide d’une même structure administrative les différentes disciplines qui se pratiquent aujourd’hui et qui ont pour dénominateur commun la même volonté d’appartenance à l’appellation « canne de combat ».

Cette volonté de permettre à toutes les disciplines d’exister à la fois indépendamment les unes des autres et en même temps en partageant un socle commun et en proposant des passerelles entre chaque m’a fait réfléchir aux interdépendances qui existent entre ces disciplines. J’ai commencé par supposer qu’il n’existait que trois grandes familles de pratiques. Peut-être dans les faits en existe-t-il davantage et faudra-t-il adapter les réflexions ci-dessous en fonction, mais ces trois grands ensembles m’ont l’air de répondre à toutes les disciplines qui ont cours, au moins à l’heure à laquelle j’écris ces lignes. Les trois définitions ci-dessous ne sont pas officielles et n’engagent que moi.

  • Canne de défense : activité consistant à apprendre à se défendre efficacement au moyen d’une canne. L’objectif est est de neutraliser un ou plusieurs agresseurs ;
  • Canne sportive : activité de rencontre codifiée sous forme de matches entre deux tireurs. Son objectif est l’opposition (qu’il s’agisse d’assauts sans enjeu ou d’assauts lors d’une compétition) ;
  • Canne de spectacle : activité regroupant plusieurs pratiques. Elle peut consister à développer un univers imaginaire (Star Wars, steampunk…), à promouvoir une pratique (dans le cas d’une démonstration) ou à autoriser ce qu’un contexte plus restrictif ne permet pas (des enlevés en flanc par exemple) ;

IMPORTANT : Les schémas présentés ci-dessous n’ont pas pour prétention d’être exhaustifs ou de donner une image exacte du monde. Il s’agit de modèles conçus dans un souci de clarté. Ils pourront être modifiés au gré des discussions et des réflexions sur le sujet.

Structure de la pratique de la canne Première structure : chaque pratique existe individuellement et possède des caractéristiques propres que l’on ne retrouve pas dans les autres disciplines. Entre autres exemples : l’efficacité en canne de défense, un règlement en canne sportive, des chorégraphies en canne de spectacle. De plus il existe des points communs aux disciplines deux à deux : l’esthétique du spectacle et de la sportive, l’ouverture de la défense et du spectacle, l’exigence technique de la sportive et de la défense. Enfin il existe des points communs aux trois approches : la manipulation d’une canne, le combat…
Structure de la pratique de la canne Deuxième structure : le tout-inclusif. La canne sportive est le sous-ensemble le plus interne car il est le plus restrictif : un règlement strict, des protocoles de rencontres. Au-dessus se trouve la canne de spectacle ; plus de libertés dans la pratique, mais des contraintes liées au respect d’un thème et de l’aspect extérieur de la pratique (en particulier si elle est tournée vers un public). Enfin la canne de défense englobe tout : pas de contrainte, on a la capacité de tout utiliser.
Structure de la pratique de la canne Troisième structure : un mélange entre les deux premiers. La canne sportive est incluse totalement dans la canne de spectacle car il est possible en canne de spectacle d’utiliser des offensives qui n’existent pas dans le règlement de canne sportive, mais il est également envisageable que des compétitions de canne de spectacle aient lieu. De plus la canne sportive recoupe un peu la canne de défense : il est actuellement envisagé que certaines techniques de canne de défense puissent être utilisées lors de rencontres compétitives.

Où caser des pratiques telles que le bâton, la double canne, la canne chausson ? Je dirais que cela dépend, au même titre que la canne, de l’intention derrière la pratique. Est-ce du bâton de compétition ? Dans ce cas dans la partie « sportive ». Est-ce de la canne chausson uniquement destinée au beau geste ? Dans ce cas dans la partie « spectacle ». Est-ce de la double canne efficace ? Dans ce cas dans la partie « défense ». Il va de soi que les dénominations (mal) choisies laissent entendre qu’il ne s’agit que de canne, mais il n’en est rien. Cette dénomination quelque peu discriminatoire est uniquement due à la discussion initiale qui traitait de « canne » dans un sens large, mais qui incluait implicitement tout comme c’est le cas ici toutes les disciplines.

 


Xavier - Président