fbpx
bazhataeg 2020 canne de combat apaches de paname paris Canne de combat

Bazhataeg 2020

Le Bazhataeg est une compétition de canne de combat par équipes organisée par le KCCBS (club de canne de Quimper). Il s’agit d’une compétition du même type que le Miladiou (actuellement organisé par Toulouse) et les Titis Parisiens (organisé par Paris).

Il s’agissait en outre cette année de la 15e édition, ce qui ne nous rajeunit pas puisque les Apaches ont participé à cette compétition dès les premières éditions.

À Quimper

Marjolaine et moi sommes arrivés de bonne heure à Quimper, ce qui nous a permis de nous balader dans le fort joli centre ville, de visiter quelques boutiques et d’acheter un kouign-amann pour le soir.

Nous avons loué une jolie petite maison dans Quimper où Kévin, Marjolaine, Mickaël, Zippo et moi avons séjourné. Jennifer et François dormaient quant à eux dans des logements séparés.

Notre maison pour deux jours et deux nuits

Nos compagnons/équipiers sont quant à eux arrivés au fur et à mesure par le train : Mickaël et Kévin en début d’après-midi, ce qui nous a permis de faire nos courses tranquillement puis d’entamer quelques parties endiablées sur la Switch ou sur table. Zippo et Jennifer sont arrivés dans la soirée et François par le dernier train pour Quimper à une heure bien avancée de la nuit.

La compétition

Onze équipes étaient inscrites à la compétition, principalement des bretons, des picards et des franciliens : Quimper évidemment, mais également Lanester, Nantes, Brenouille, Ermont, Antony et Paris.

Nous nous sommes répartis en trois équipes :

  1. Kévin, Marjolaine et moi-même avons composé l’équipe Paris 1*.
  2. François, Jennifer et Mickaël ont formé l’équipe Paris 2*.
  3. Zippo a rejoint l’équipe locale composée d’Adrien Le Mao et Yannick Derennes.

*en effet, les noms des équipes ne sont pas terribles, mais nous avons manqué de coordination avant d’envoyer nos inscriptions.

La Halle des Sports de Penhars en pleine effervescence

Toutes les équipes se sont rencontrées, ce qui a représenté 10 assauts par équipe, soit en tout 55 matchs sur 2 aires, à raison de 9 reprises d’une minute à chaque fois, comme il se doit pour les compétitions par équipes.

Les crêpes du samedi soir

L’événement, le vrai, c’est la soirée-crêpes du samedi soir, la canne des deux autres jours n’est qu’un prétexte pour aller déguster les galettes et crêpes préparées sur place par toute l’équipe du KCCBS. Un moment incroyable qui régale tout le monde, à tel point que le lendemain matin, ce ne sont pas tant les courbatures qui clouent sur place que la quantité de pâte à crêpes ingérée la veille.

Mais comme on dit en Bretagne (parce qu’eux aussi ont Internet) : « totally worth it ».

Le classement

Pour la première fois de l’histoire des Apaches (il me semble), notre équipe a remporté la compétition en se classant à la première place ! Nous avons réussi, parfois de justesse, à l’emporter sur tous nos adversaires. Les matchs contre les équipes du podium ont été bien évidemment les plus rudes, d’autres équipes nous ont donné pas mal de fil à retordre, soit en raison d’un style déstabilisant, soit parce que certains tapaient un peu comme des brutes, mais le tout s’est fait dans une bonne ambiance et avec une bonne humeur.

L’équipe de Zippo monte sur la 3e marche du podium, juste derrière les Lionceaux Picards.

L’équipe Paris 2 se positionne sur la 5e marche du podium.

Le classement. © Yannick Derennes

Saluons au passage les équipes composés uniquement de deux tireurs : les Lionceaux Picards et la Rose Couverte qui ont tenu toute la compétition avec un effectif moindre et qui pourtant n’ont pas démérité au score (respectivement 3e et 4e), ce qui demande bien évidemment un effort plus conséquent.

Le bilan

Merci aux organisateurs, cette édition fut très sympathique. Plus fournie que la saison dernière, mais également plus riche de notre côté en interactions au sein de l’équipe puisque le nombre et le fait d’arriver plus tôt nous a permis de prendre possession de notre maison, d’y faire quelques sympathiques parties de Crawl, Mario Kart 8, Mito et Conspiracy.

L’accueil est toujours aussi bon et la soirée-crêpes toujours immanquable, le Bazhataeg est vraiment un événement super engageant pour tous ceux et celles qui veulent faire un week-end de compétition dans de bonnes conditions.

Petit bémol que nous avons nous aussi pu expérimenter : le scotch orange sur le parquet, ça ne se voit pas bien. D’où un nombre conséquent de sorties d’aire pendant la compétition.

Stratégiquement parlant, nous avons pu constater une bonne synergie dans notre équipe : quand l’un d’entre nous rencontrait des difficultés face à un adversaire, en général les deux autres réussissaient à s’en sortir beaucoup mieux. Serait-ce un des points-clés des rencontres par équipes ?

Liens

Page Facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/348231752723443/
Galerie de photos des équipes : https://drive.google.com/drive/folders/1XgyaXzJ-fC_yAMuJHXVVoJSfVyb7hho1?fbclid=IwAR2hg0f8A3c7ds8hPYWK5BFfWE09849kDDxLGrGWq7LI4ZqWv81rAX1TTgI
Photos de l’événement (Facebook) : https://www.facebook.com/groups/79325441618/
Vidéos sur la chaîne du KCCBS : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfi0n_mCuMfw8A84KT95y6rQkNAHRK3x5&fbclid=IwAR2m5a009sDcBb0Mwv05Liise6apwtS1XQvKncFL6yAAtqo-Q96o7CpqvXI
Vidéos sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLkjIhE9w1IKk-d2LjYdWxcjgt90ogV0hj

canne de combat paris soirée-assauts 2019 2020 apaches de paname Associatif

Soirées-assauts 2019-2020

Vous trouverez ci-après les dates des soirées-assauts de la saison. Pour mémoire, il s’agira du dernier mardi de chaque mois, à trois exceptions près : décembre pour éviter de tomber pendant les vacances de Noël, mars pour permettre de préparer les sélections SM2 pour le Championnat de France le 28 mars, et juin parce que l’UPMC ferme souvent ses portes mi-juin.

SEPTEMBRE24équipes
OCTOBRE29équipesHalloween !
NOVEMBRE26équipes
DÉCEMBRE17équipesNoël !
JANVIER28équipes
FÉVRIER25soloMardi Gras !
MARS24solo
AVRIL28soloPâques !
MAI26solo
JUIN16équipesDernière !

Certaines soirées seront thématiques (colonne de droite). Plus d’indications seront données ultérieurement à ce sujet.

canne de combat fete du sport luteciennes paris 5 apaches de paname Associatif

Lutéciennes – Fête du Sport du 5e

L’événement

Depuis seulement quelques années, la Mairie du 5e arrondissement de Paris organise un grand événement de rentrée durant un week-end au cours duquel sont proposées une projection de film, des animations, une chasse au trésor et une Fête des Sports au sein des Arènes de Lutèce.

C’est à la Fête du Sport que nous avons ainsi participé pour y proposer des démonstrations et des initiations de canne de combat à tous les curieux, souvent assez jeunes (5 à 12 ans) car l’événement se veut particulièrement familial.

Bénévoles

Encore une fois, l’équipe sur place était nombreuse ! L’association a en effet pu compter sur Adeline, Marjolaine, Mylaine, Arnaud, Gabriel, Grégory, Jocelyn, Zippo et moi-même pour installer le stand, renseigner le public venu très nombreux (ça n’apparaît pas sur les photos en bas de la page car elles ont été prises avant l’ouverture) et démonter le stand. Merci à vous !

Thibaut et Elias sont même venus en renfort effecter des initiations à leurs camarades et Mallaury à la toute fin pour démonter le barnum et déplacer les barrières (la meilleure partie =).

Initiations

A propos d’initiations, ce sont plus de 70 jeunes et adultes (mais majoritairement des jeunes) qui ont reçu une initiation d’une quinzaine de minutes à la Canne de Combat !

Nous avions pour cela une zone de 10m x 10m délimitée par des barrières métalliques pour éviter que le public ne s’approche de trop près ou ne traverse les assauts ou initiations comme si de rien n’était.

Marjolaine, Mylaine, Jocelyn et Zippo ont ainsi pu inculquer les bases de notre discipline à de petits groupes de 1, 2, 3, 4 et jusqu’à 6 jeunes, dont certain n’ont pas hésité à revenir plusieurs fois (jusqu’à 5 pour un certain Thomas ^^).

Démonstration

Notre créneau de démonstration n’était sans doute pas le meilleur : 17h45 – 18h, juste avant la clôture de l’événement, et juste après la capoeira qui avait réussi à attirer et animer un très vaste public avec une démonstration très impressionnante.

Fort heureusement notre fine équipe (Mylaine, Jocelyn, Zippo et moi-même) était composée de professionnels et nous avons réussi, à grand renfort d’une bande-son dynamique, capter l’attention du public restant à coups de canne, double canne et canne savate.

Trois lâchers de canne ont ponctué la démo (c’est dire si nous nous sommes donnés à fond) : un parabolique dans le public et deux beaucoup plus classiques sur l’aire de combat. Peut-être va-t-il falloir investir dans des cannes en mousse pour la sécurité du public =S.

Plus qu’à espérer que tous ces efforts nous fasse connaître un peu davantage auprès du grand public et nous amène quelques licenciés supplémentaires !

Galerie

canne de combat paris forum associations paris 5 démonstration Actualités

Forum des Associations 2019 du 5e arrondissement

Contexte

Comme tous les ans, la Mairie de Paris du 5e arrondissement nous a permis de tenir un stand dans la très prestigieuse Salle des Fêtes de la Mairie, juste à côté du Panthéon, dans le cadre du Forum des Associations.

Démonstration

Nous avons pu proposer une démonstration d’une dizaine de minutes sur la scène de la Salle des Fêtes à 16h30. Pour quelques-uns (Jérôme, Kévin, Zippo) il s’agissait d’une routine, pour d’autres (Marjolaine, François, Jocelyn) la routine commençait à se mettre en place tandis que pour Gabriel et Thomas il s’agissait de l’une de leurs premières expériences dans le domaine.

Bénévoles

Merci à tous les bénévoles qui sont passés donner un coup de main pour tenir le stand, renseigner les curieux, discuter avec les voisins et manger des M&M’s : Adeline, Marjolaine, Arnaud, François, Gabriel, Grégory, Jérôme, Jocelyn, Kévin, Thomas, Zippo. L’équipe était nombreuse sur place et cela a fait plaisir à voir !

Vidéo

La démonstration sur la scène de la Salle des Fêtes !

Galerie photos

canne de combat paris apaches de paname rentrée 2019 2020 Actualités

Rentrée 2019-2020

Ca y est, les mois d’été sont passés, il faut de nouveau songer à la nouvelle saison qui commence, aux forums associatifs qui arrivent à grands pas, aux nouveaux qu’il va falloir accueillir, à l’équipe pédagogique qu’il va falloir coordonner, aux anciens à qui il va falloir proposer quelque chose de neuf.

Des nouveautés, cette saison encore il y en aura :

  • nouveau créneau le lundi, de 17h30 à 20h dans la salle Lucien Gaudin (quai Saint-Bernard, 5e arrondissement, voir carte ci-dessous). Pour l’instant Camillo y dispense des séances orientées compétition.
  • nous allons nous pencher sur la canne en mode AMHE (Arts Martiaux Historiques Européens) en reprenant les premiers traités tels que ceux de Leboucher, Larribeau, Charlemont. A quel rythme ? Tout n’est pas encore sûr.
  • des séances de canne-spectacle le jeudi soir avec Zippo, secondé par Kévin, Arnaud et moi-même, toujours dans notre optique de proposer aux avancés des objectifs non-compétitifs.

Accès à Lucien Gaudin :

nouveaux moniteurs canne de combat paris apaches de paname Associatif

Deux moniteurs de plus !

Bruno et Marc ont passé avec succès leur monitorat le 19 mai 2019 dans le CREPS de Châtenay-Malabry, après une saison à travailler leur pédagogie. Ils rejoignent donc l’équipe pédagogique des Apaches.

Bruno compte se concentrer sur la canne de défense et Marc sur la canne sportive, en particulier les avancés auxquels il pourra faire profiter son expérience de compétition.

Saluons également les autres diplômés de la saison : Alexandre, Christian, Jean-Baptiste, Margaux, Martial, Pierre et Yannick.

canne de combat championnat de france 2019 clermont-ferrand xavier camillo Canne de combat

Championnat de France 2019 de canne de combat –…

Contexte

Les 11 et 12 mai ont eu lieu les Championnat de France de Canne de Combat à Aubière (à côté de Clermont-Ferrand).

Nous étions 7 du secteur 3 (Île-de-France, Centre, Hauts-de-France) à participer :

  • 3 des Apaches de Paname (Marc, Camillo et moi-même)
  • 2 de Canne & Dragons (Guilhem et Maxime)
  • 1 de Latéral 13 (François, repêché de justesse des qualifications grâce au forfait de Paul)
  • 1 du SLEC (Vincent, représentant officiel du chnord)

Zippo, qui était exeptionnellement second plutôt qu’officiel à cette rencontre, nous a accompagnés et coachés.

Organisation

Pour diminuer le nombre d’assauts et permettre aux tireurs de s’économiser un peu, le choix avait été fait de n’organiser que deux assauts de qualification.

Le bon côté des choses, c’est que la première journée pouvait ne pas être trop intense : deux assauts, ça se gère assez facilement en termes de fatigue.

Le mauvais côté, c’est qu’il ne faut pas rater ces deux assauts. Comme seuls 8 tireurs sur 16 étaient qualifiés, une défaite pouvait coûter relativement cher.

Pour pallier le manque d’officiels, il avait été décidé antérieurement par le CNCCB que des officiels régionaux pouvaient être spécialement mandatés en cas de manque de nationaux. Par ailleurs les officiels de la compétition étaient tenus de ne pas s’entretenir avec les tireurs du tout. Un choix contestable, mais un choix.

Résultats

Deux tireurs sont montés sur le podium cette saison :

  • Camillo en 2e série se hisse sur la 3e place après avoir éliminé en petite finale
  • moi-même, en 1re série, ai atteint la 2e marche du podium après une finale contre Benjamin Latt

Mais n’oublions pas ceux qui n’ont pas pu se hisser sur les marches du podium :

  • François (Latéral 13 s’est battu comme un lion, mais ses adversaires ont décidé qu’il ne passerait pas les qualifications
  • Maxime (Canne & Dragons) a également chu trop tôt
  • Guilhem (Canne & Dragons), acclamé par les autochtones (c’est un enfant du cru) est malheureusement tombé en assaut de barrage après les qualifications contre Mickaël Labattut (le futur numéro 2)
  • Marc a dû faire face à des adversaires particulièrement coriaces en 1re série et s’est incliné

Quelques détails et photos supplémentaires sur la page des résultats du site du CNCCB.

Galerie de photos

Titis Parisiens 2019 - Apaches de Paname - canne de combat paris Actualités

Bilan Titis Parisiens 2019

Des infos de base

Les Titis Parisiens se sont déroulés le week-end des 19 et 20 janvier au gymnase Léo Lagrange dans le 12e arrondissement de Paris. Comme tous les ans, c’est une savante collaboration entre Canne & Dragons, Latéral 13 et les Apaches de Paname.

Nous avons reçu également le soutien du CDSBF75 que nous remercions, en particulier Geneviève Petey sa Présidente qui nous soutient dans nos projets.

Titis Parisiens 2019 Mascottes canne de combat paris apaches de paname
Crédit : Amélie PINEL

L’organisation, une affaire d’équipe

Je souhaite dûment remercier toutes celles et à tous ceux qui ont contribué bénévolement à la préparation et à l’organisation de cet événement, merci pour le temps que vous avez consacré à tous ces éléments qui font qu’une compétition se déroule bien, voire se déroule tout court. Et plus nous sommes nombreux à contribuer, plus le résultat est complet et satisfaisant. Un grand merci donc pour :

  • Affiche : Marjolaine
  • Hébergement : Amélie
  • Invitation des personnalités : Jocelyn
  • Installation : Amélie, Stéphanie, Marjolaine, Jean-Pierre, Aurélien, François, Kévin, Jérémy, Alban
  • Commande des victuailles : Sélénia, Edouard
  • Commande des trophées et des badges : Kévin
  • Communication : Amélie
  • Buvette : Sélénia, Marine, Stéphanie, Agnès, Marjeta, Edouard, Kévin, Sylvain
  • Photos : Kévin
  • Vidéos : Martial, Kévin
  • Convocation des officiels : Aurélien
  • Délégué Officiel : Bernard
  • Arbitres : Christelle, Tito, Paulo, Alexandre
  • Encadrement des jeunes : Matthieu
  • Logistique : Meta, Philippe, Paul, François
  • Développement de l’application : Julien, Philippe
  • Gâteaux faits maison : Sherilyn, Patricia, Guillaume, Grégory (je crois que j’en oublie)

TITIS parisiens 2019 canne de combat paris apaches de paname
Crédit : Louise VALENTIN

Participants

Et il le fallait puisque cette année nous avions 90 tireurs répartis dans 23 équipes de 3 ou 4 chez les adultes, 5 équipes de 2 tireurs chez les jeunes et une demi-douzaine d’officiels à coordonner pendant les deux jours de cette rencontre. Les tireurs venaient majoritairement de France, mais également du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Slovénie, de République Tchèque ou encore de Suède. C’était donc une très grosse édition, quasiment de la taille de celle qui avait été interrompue en 2015. Celle qui n’avait eu lieu qu’à moitié pour cause de grève. Un mauvais souvenir pour tout le monde…

Cette fois-ci rien n’a interrompu les 125 assauts (115 pour les adultes, 10 pour les jeunes) qui se sont répartis sur quatre aires de combat. Les matchs se déroulaient en relai de 9 reprises d’une minute (6 pour les jeunes) durant lesquelles les co-équipiers affrontent leurs adversaires durant une minute et sont autorisés à rester jusqu’à deux reprises d’affilée.

Fort heureusement nous avons pu compter sur le sang-froid de Bernard Dorémus qui a assuré le rôle de Délégue Officiel, le chef d’orchestre de la compétition, ainsi que sur CanneCounter, le logiciel de gestion de compétition qu’ont développé Julien Falconnet et Philippe Breucker. Le logiciel n’est pas encore parfait, nous avons subi une nouvelle fois de lourds retards, mais en fin de compte le temps gagné en inscription, génération des rencontres, gestion des temps de pause est réellement conséquent. Les principales évolutions concerneront sans doute la connexion des juges et la génération des rencontres par niveaux.

titis parisiens 2019 photo groupe canne de combat paris apaches de paname kévin lovato
Crédit : Kévin LOVATO (https://www.octarine-catcher.com)

Résultats

Quant aux tireurs qui ont participé à cette importante édition, bravo à eux pour leurs efforts, ils ont payé !
Chez les jeunes le samedi :

  • Thibaut et Elias (équipe Plume) montent sur la 3e marche du podium
  • Ludivine et Thomas (équipe des Fénix d’Or) prennent la 4e place
  • Alban et Gabriel (équipe Apache) se classent 5e

Et chez les adultes :

  • Paul est arrivé en 1re place à la tête de son équipe du CMS Pantin
  • Marc, Guilhem et moi-même nous classons 2e
  • Amélie, Marjolaine, Jérémy et François se classent 6e
  • Camillo et Pierre se classent 7e avec leur co-équipier hongrois
  • Jennifer arrive 8e avec ses camarades de l’ASCA
  • Maxime 13e avec une autre équipe mixte de l’ASCA

Les résultats ont été remis comme il se doit par des personnalités invités pour l’occasion :

  • Philippe Roudillon, Président du Cercle Charlemont et Nicole Holzmann, double Championne du Monde de Canne de Combat 2016 et 2018, ont remis ensemble les médailles de la 3e place à l’équipe germano-slovène « It’s a Surprise 2019 ».
  • Céline Daul-Mechouar, Présidente du Comité National de Canne de Combat et Bâton, accompagnée de Gilles Le Duigou, vice-Président de la Fédération Internationale de Savate ont remis les médailles de la 2e place aux parisiens des « Comanches de la Bastoche ».
  • enfin Julie Gabriel, Présidente de la Fédération Internationale de Savate et Thierry Mardargent, Directeur Technique National de la FFSavate ont remis la médaille de la 1re place à l’alliance parigo-pantinoise des « Freluquets de Pantin ».

Cliquez ici pour consulter les résultats

Titis parisiens 2019 canne de combat paris apaches de paname kévin Lovato
Crédit : Kévin LOVATO (https://www.octarine-catcher.com)

Médias

Crédit photos : Mathieu Joëssel

Conclusion

Merci à tous les participants pour être venus aussi nombreux, pour leur patience quand le système défaille, merci à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à ce grand événement que nous tâcherons de rendre encore meilleur en janvier 2020.

canne de combat boutique apaches de paname paris t-shirts Associatif

Une boutique sur spreadshirt

Les Apaches de Paname possèdent désormais leur boutique sur Spreadshirt, le site Internet de t-shirts et autres accessoires personnalisés. Cette boutique est à l’initiative de l’un de nos membres, Loris, qui déplorait que nous ne puissions proposer aux adhérents ainsi qu’au monde entier . Cette boutique doit également le jour à la capacité inépuisable de relance et de créativité de Jocelyn qui a fait en sorte que ce qu’avait initié Loris puisse voir le jour.

Merci donc à Loris et à Jocelyn pour leur investissement dans ce projet !

Sachez que pour tout t-shirt acheté, environ 3€ sont reversés à l’association. C’est une façon de nous soutenir =) .

 

>> Lien vers la boutique <<

 

Salon Fantastique 2018 canne de combat paris apaches de paname Canne de spectacle

Salon Fantastique 2018 – le bilan

Le Salon

Nous participons au Salon Fantastique depuis déjà plusieurs années, c’est un salon de taille respectable (17.000 visiteurs l’an dernier selon un des organisateurs) dont la particularité est de faire la part belle aux univers fantastiques (médiéval fantasy, sciences fiction, uchronies…) mais également aux créateurs. Ainsi les exposants participant à ce salon sont-ils majoritairement des artisans, oeuvrant dans des domaines de l’imaginaire et vendant leurs créations. On trouve ainsi des fabriquants de bijoux, des créateurs de costumes et de vêtements, des confiseurs, des brasseurs, des organisateurs d’événements, des auteurs, des illustrateurs, etc.

Le site officiel du salon : https://www.salon-fantastique.com

Ce que la canne vient faire dans un tel salon ? J’y viens. Tout est parti il y a quelques années d’une proposition qui nous avait été faite par la Steam Rocket, une association dont l’objectif était de promouvoir l’univers steampunk,  de participer au salon Geekopolis, un salon qui mettait en avant l’intéractivité des spectateurs dans plusieurs univers : le médiéval fantastique, la science-fiction, la haute technologie contemporaine et le steampunk. La canne, de par son histoire et l’esthétique qu’elle véhicule, nous a paru plus proche de cet univers que des autres. Cela nous

Nous avons ensuite, grâce à l’association French Steampunk, pu postuler et participer au Salon Fantastique, auquel nous participons depuis. Toujours dans un but de proposer aux visiteurs du salon la possibilité d’être acteurs et pas simplement spectateurs (voire consommateurs) lors de leur visite. Voilà pourquoi nous proposons initiations et démonstrations de canne de combat, de double canne, de bâton, de canne de défense lors de ce salon.

 

L’arène

La Montjoie, le Ludosport (sabre laser), le Haidong Gumdo (sabre coréen) et la canne de combat, voilà les quatre disciplines proposées dans la zone appelée « arène ». Ses créneaux furent équitablement répartis par Yann de la Montjoie en phases de 45 minutes durant lesquelles les associations pouvaient organiser ce qu’elles voulaient à l’intérieur, souvent des démonstrations suivies d’initiations pour le public. Et le public est demandeur car certains reviennent faire l’initiation plusieurs années de suite !

Durant ce salon, nous avons ainsi initié 75 personnes aux arcanes de notre discipline, versions sportive ou de défense et des dizaines d’autres ont pu assister aux démonstrations ou venir discuter avec nous à notre stand.

J’en viens à l’intérêt de notre démarche dans ce genre de salon : non seulement cela permet d’attirer des personnes en club, mais cela contribue à la connaissance de la canne auprès du grand public. La plupart des personnes présentes n’a jamais entendu parler de la canne de combat et n’en aurait sans doute jamais entendu parler autrement. Ce sont les manifestations destinées au grand public qui permettront de faire connaître la discipline puisque nous avons pu constater notre incapacité à attirer du monde pour les compétitions. De plus, relier une pratique sportive à un univers (en l’occurrence ici le steampunk) permet de l’ancrer dans l’imaginaire des visiteurs. Inconvénient bien sûr : les visiteurs ne viennent pas à ce genre de salon pour chercher une discipline à pratiquer, mais les 2 à 5 personnes qui viennent dans notre club par an depuis quelques saisons me laissent penser que cela fonctionne néanmoins.

Petit bonus : nous distribuons en guise de petit souvenir une canne gravée à chaque personne qui a suivi l’initiation. Cela fait un objet plus facilement conservable qu’un prospectus, un potentiel futur élément de costume (nous invitons à la customisation des cannes) ainsi qu’un éventuel premier pas à la pratique en club.

Les démonstrateurs

Nous étions 14 cette fois, répartis sur les trois jours. Ainsi Amélie, Ludivine, Marjolaine, Mylaine chez les filles et Arnaud, Claude, Jérémy, Jérôme, Jocelyn, Julien, Kévin, Laurent, Zippo et moi-même chez les garçons, nous répartîmes comme souvent en deux clans : Apaches contre Bourgeois, la traditionnelle lutte des classes qui fonctionne très bien, à la fois symboliquement (ce n’est pas comme si le conflit n’était pas d’actualité), historiquement (le XIXe siècle est riche en événements à ce sujet) et visuellement (les codes vestimentaires des deux groupes permet de les identifier très rapidement).

Nous avons pu constater que ce genre d’événement a pour effet de souder le groupe qui y participe : nous unissons tous nos efforts, nous suons ensemble pour que le résultat de notre coopération ressemble à quelque chose et que la canne se diffuse auprès du grand public, petit à petit. Et cela laisse des souvenirs mémorables à tous et toutes.

En revanche il ne faut préparer ce genre d’événement à la légère, cela requiert presque autant de travail qu’une compétition : exercices spécifiques (coopération, phases, échanges inter-armes), renforcement musculaire, investissement dans la tenue, gestion de l’effort, etc.

 

Les démonstrations

Comme d’habitude, nous avons utilisé de la musique pour soutenir les démonstrations, mais pour ne pas être embêtés avec les histoires de droits de la SACEM, nous utilisons des morceaux libres de droits trouvés sur FreeMusicArchive que je ne peux que vous recommander car ils possèdent une grande banque de musiques. Le problème est qu’il faut bien évidemment trier longuement pour trouver LA musique qui conviendra bien.

Voici donc les morceaux de musique utilisés ainsi qu’un lien vers leur page sur FMA (des fois que vous voudriez les utiliser à votre tour) :

Comme d’habitude nous avons proposé des démonstrations de canne, de double canne, de bâton, de canne de défense, de canne savate, de canne chap-hop (battle de manipulations) et de 1vs2 dans lequel un assaillant en rencontre deux de l’autre camp, à grands renforts de savate, de canne de défense et de jeu-d’acteur-comme-on-peut. L’ordre des rencontres est prévu à l’avance, ce qui évite les cafouillages et permet un certain nombre de mises au point entre les démonstrateurs (comme des coups spéciaux ou qui gagne à la fin). Cette fois-ci c’est Amélie qui s’en est chargée, un grand merci pour le travail accompli !

En quelques mots cette édition du Salon Fantastique était très bonne, pas mal de points ont été améliorés par rapport aux fois précédentes (organisation, costumes, initiations, stand) mais comme il en reste encore à perfectionner, nous y retournerons l’année prochaine.