L’agrément « sport ».

L’agrément « sport ».

Domaine associatif - simplifier les procédures
Je me suis rendu il y a deux semaines à la Maison des Associations du 14ème arrondissement afin d’y suivre une formation -gratuite- concernant l’agrément « Sport » du Ministère éponyme (ou presque). Etaient présents une dizaine de présidents ou de représentants de clubs sportifs de tous Paris, des délégués d’Offices du Mouvement Sportif, et en tant qu’intervenants des responsables de Paris Profession Sport et Jeunesse (nous verrons plus bas de quoi il s’agit) et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (ex-DJS, ex-DRDJS, ex-DRDJSCS).

  1. Les avantages de l’agrément
    • label de qualité décerné par l’Etat
    • permet d’acquérir un fonctionnement rigoureux (notamment au niveau de la trésorerie)
    • accès aux subventions d’Etat
    • quelques exonérations spécifiques
    • par an, 10 dérogations (suivant accord) pour organiser des buvettes avec alcool lors des évènements sportifs
    • accès à Réduc’Sport, qui permet aux familles bénéficiant de l’Allocation de Rentrée Scolaire d’avoir une réduction du CDOS pour l’inscription de leur enfant dans un club agréé

    En somme rien de nouveau sous le Soleil.

  2. Ce qui est demandé en échange
    • il faut être affilié à une fédé elle-même agréée si l’association s’occupe de pratique sportive
    • avoir 1 an d’existence (ou plus)
    • prendre contact avec PPSJ (nouvelle procédure à Paris) pour demander le dossier. PPSJ étudie le dossier et l’envoie à la DDCS. La DDCS étudie le dossier et rend son avis dans les 2 mois. Si avis positif, un arrêté préfectoral est déposé.
    • la gestion financière doit être : « avisée, transparente et respectant les règles comptables »
Bon. Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de PPSJ, mais qu’est-ce? J’ai posé la question.
L’association PPSJ (http://www.ppsj.com) a été créée en 1995 pour détecter et éviter le travail dissimulé dans le domaine du sport. Son directeur, Julien POURRE, qui était présent à cette formation, considère qu’il s’agit :

  • d’une « boîte d’intérim » dans le domaine du sport et de la culture
  • d’une aide à la gestion administrative des assos : rédaction de plan comptable, remplissage de dossiers, bulletins de paye…
  • C’est une association parisienne située dans le 13ème arrondissement dont les intervenants sont tous payés par l’Etat et ses prestations sont gratuites. Pourquoi s’en priver?

En attendant de les rencontrer, vous pouvez consulter le site officiel des associations et télécharger votre dossier d’agrément sur le site de la DJS de votre région.

Xavier - Président