fbpx
bazhataeg 2020 canne de combat apaches de paname paris Canne de combat

Bazhataeg 2020

Le Bazhataeg est une compétition de canne de combat par équipes organisée par le KCCBS (club de canne de Quimper). Il s’agit d’une compétition du même type que le Miladiou (actuellement organisé par Toulouse) et les Titis Parisiens (organisé par Paris).

Il s’agissait en outre cette année de la 15e édition, ce qui ne nous rajeunit pas puisque les Apaches ont participé à cette compétition dès les premières éditions.

À Quimper

Marjolaine et moi sommes arrivés de bonne heure à Quimper, ce qui nous a permis de nous balader dans le fort joli centre ville, de visiter quelques boutiques et d’acheter un kouign-amann pour le soir.

Nous avons loué une jolie petite maison dans Quimper où Kévin, Marjolaine, Mickaël, Zippo et moi avons séjourné. Jennifer et François dormaient quant à eux dans des logements séparés.

Notre maison pour deux jours et deux nuits

Nos compagnons/équipiers sont quant à eux arrivés au fur et à mesure par le train : Mickaël et Kévin en début d’après-midi, ce qui nous a permis de faire nos courses tranquillement puis d’entamer quelques parties endiablées sur la Switch ou sur table. Zippo et Jennifer sont arrivés dans la soirée et François par le dernier train pour Quimper à une heure bien avancée de la nuit.

La compétition

Onze équipes étaient inscrites à la compétition, principalement des bretons, des picards et des franciliens : Quimper évidemment, mais également Lanester, Nantes, Brenouille, Ermont, Antony et Paris.

Nous nous sommes répartis en trois équipes :

  1. Kévin, Marjolaine et moi-même avons composé l’équipe Paris 1*.
  2. François, Jennifer et Mickaël ont formé l’équipe Paris 2*.
  3. Zippo a rejoint l’équipe locale composée d’Adrien Le Mao et Yannick Derennes.

*en effet, les noms des équipes ne sont pas terribles, mais nous avons manqué de coordination avant d’envoyer nos inscriptions.

La Halle des Sports de Penhars en pleine effervescence

Toutes les équipes se sont rencontrées, ce qui a représenté 10 assauts par équipe, soit en tout 55 matchs sur 2 aires, à raison de 9 reprises d’une minute à chaque fois, comme il se doit pour les compétitions par équipes.

Les crêpes du samedi soir

L’événement, le vrai, c’est la soirée-crêpes du samedi soir, la canne des deux autres jours n’est qu’un prétexte pour aller déguster les galettes et crêpes préparées sur place par toute l’équipe du KCCBS. Un moment incroyable qui régale tout le monde, à tel point que le lendemain matin, ce ne sont pas tant les courbatures qui clouent sur place que la quantité de pâte à crêpes ingérée la veille.

Mais comme on dit en Bretagne (parce qu’eux aussi ont Internet) : « totally worth it ».

Le classement

Pour la première fois de l’histoire des Apaches (il me semble), notre équipe a remporté la compétition en se classant à la première place ! Nous avons réussi, parfois de justesse, à l’emporter sur tous nos adversaires. Les matchs contre les équipes du podium ont été bien évidemment les plus rudes, d’autres équipes nous ont donné pas mal de fil à retordre, soit en raison d’un style déstabilisant, soit parce que certains tapaient un peu comme des brutes, mais le tout s’est fait dans une bonne ambiance et avec une bonne humeur.

L’équipe de Zippo monte sur la 3e marche du podium, juste derrière les Lionceaux Picards.

L’équipe Paris 2 se positionne sur la 5e marche du podium.

Le classement. © Yannick Derennes

Saluons au passage les équipes composés uniquement de deux tireurs : les Lionceaux Picards et la Rose Couverte qui ont tenu toute la compétition avec un effectif moindre et qui pourtant n’ont pas démérité au score (respectivement 3e et 4e), ce qui demande bien évidemment un effort plus conséquent.

Le bilan

Merci aux organisateurs, cette édition fut très sympathique. Plus fournie que la saison dernière, mais également plus riche de notre côté en interactions au sein de l’équipe puisque le nombre et le fait d’arriver plus tôt nous a permis de prendre possession de notre maison, d’y faire quelques sympathiques parties de Crawl, Mario Kart 8, Mito et Conspiracy.

L’accueil est toujours aussi bon et la soirée-crêpes toujours immanquable, le Bazhataeg est vraiment un événement super engageant pour tous ceux et celles qui veulent faire un week-end de compétition dans de bonnes conditions.

Petit bémol que nous avons nous aussi pu expérimenter : le scotch orange sur le parquet, ça ne se voit pas bien. D’où un nombre conséquent de sorties d’aire pendant la compétition.

Stratégiquement parlant, nous avons pu constater une bonne synergie dans notre équipe : quand l’un d’entre nous rencontrait des difficultés face à un adversaire, en général les deux autres réussissaient à s’en sortir beaucoup mieux. Serait-ce un des points-clés des rencontres par équipes ?

Liens

Page Facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/348231752723443/
Galerie de photos des équipes : https://drive.google.com/drive/folders/1XgyaXzJ-fC_yAMuJHXVVoJSfVyb7hho1?fbclid=IwAR2hg0f8A3c7ds8hPYWK5BFfWE09849kDDxLGrGWq7LI4ZqWv81rAX1TTgI
Photos de l’événement (Facebook) : https://www.facebook.com/groups/79325441618/
Vidéos sur la chaîne du KCCBS : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfi0n_mCuMfw8A84KT95y6rQkNAHRK3x5&fbclid=IwAR2m5a009sDcBb0Mwv05Liise6apwtS1XQvKncFL6yAAtqo-Q96o7CpqvXI
Vidéos sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLkjIhE9w1IKk-d2LjYdWxcjgt90ogV0hj

Titis Parisiens, canne de combat, paris, apaches de paname, canne et dragons, latéral 13 Associatif

Titis 2018 : résultats et bilan

Vue d’ensemble

Comme tous les ans, nous organisons avec Canne et Dragons et Latéral 13 l’Open International par équipes de canne de combat « Les Titis Parisiens ». Cette saison, c’est au gymnase Léo Lagrange dans le 12e arrondissement de Paris qu’a eu lieu notre événement, les 27 et 28 janvier.

Bernard Dorémus en était cette fois le Délégué Officiel, c’est-à-dire le Maître de Cérémonie.

titis parisiens overview canne de combat paris apaches de paname

56 tireurs étaient inscrits dans seize équipes de trois ou quatre tireurs. Chaque équipe en a rencontré 12 autres tout au long des 2 jours qu’a duré la rencontre. Nous avons en effet estimé que plus d’assauts comportait un risque physique pour les équipes non préparées à encaisser autant de rencontres.

Les Titis Parisiens attirent des tireurs de provenances très différentes, des plus proches aux plus lointains :

  • franciliens : Paris, Ermont, Antony, Bois d’Arcy
  • métropolitains : Bordeaux, Lille, Brenouille, Clermont-Ferrand, Lamorlaye
  • ultramarins : Martinique
  • étrangers : Slovénie, Angleterre, République Tchèque, Allemagne, Serbie

96 assauts ont ainsi eu lieu sur les 3 aires de la rencontre pendant ces 2 jours de combat. Malgré un retard d’une heure au démarrage, nous avons réussi à terminer tous les assauts, remettre les récompenses et débarrasser tout le gymnase avant 16h le dimanche.

Classement

Au terme de tous les assauts, nous avons abouti à un classement basé sur le nombre de victoires (1 victoire = +3 pts, 1 match nul = +2 pts, 1 défaite = +1 pt) puis en cas d’égalités en fonction du résultat du match entre les équipes, le nombre d’avertissements, le nombre de cartons et la différence entre le nombre de touches données et le nombre de touches reçues (le fameux « Goal Average »).

titis parisiens classement canne de combat paris apaches de paname

L’équipe des Apaches savamment camouflée sous le nom de « Mohicans des Arènes », composée de Kévin, Camillo et moi-même s’est classée 2e, à deux cheveux de la 1re place, bravo pour ce résultat. L’équipe mixte Canne & Dragons / Charlemont / Apaches dans laquelle on retrouvait Amélie, Paul, Zippo et Julien s’est hissée à la 6e place, avec sans doute également la possibilité de grimper un peu plus haut, mais ce sera pour la saison prochaine !

  1. It is a surprise (Slovénie, Allemagne) 36pts
  2. Les mohicans des arènes (Paris) 34pts
  3. J’ai envie de… (Bordeaux) 34pts
  4. Les lascars (Paris) 30pts
  5. Kbc martinique (Martinique, Serbie) 30pts
  6. Titirade (Paris) 28pts
  7. Savate arcisienne (Bois d’Arcy) 26pts
  8. Les arvernes 1 (Clermont-Ferrand) 26pts
  9. La rose couverte de paname (Antony) 24pts
  10. Les arvernes 2 (Clermont-Ferrand) 22pts
  11. Lions picard (Brenouille, Larmorlaye) 18pts
  12. Les Élans d’alaska (Paris) 18pts
  13. Les mousquetaires de prague (République Tchèque) 16pts
  14. Les padawon d ermont (Ermont) 16pts
  15. Cannetabs (Angleterre) 14pts
  16. Pirates d’ermont (Ermont) 12pts

Innovations : vers le DO automatique

Comme vous le savez certainement, les Titis Parisiens sont également une occasion de tester des nouveautés. Depuis trois ans, c’est le système développé par Julien Falconnet qui est au centre de nos tests. CanneCounter, également connu sous le nom de Canne Manager, l’application en ligne qui permet de gérer une compétition depuis les inscriptions jusqu’à l’affichage des scores, en passant par la saisie des scores par des tablettes.

Cette fois-ci, en plus de quelques améliorations ergonomiques, Julien a rajouté une intégration des commandements que le Délégué Officiel ou les arbitres utilisent pour appeler les tireurs, annoncer les résultats, etc. Le système n’était pas entièrement fonctionnel, mais devrait permettre d’automatiser complètement la rencontre et de limiter les tâches du Délégué Officiel à ce qu’une machine n’est pas capable de faire. Sans cela sera-t-il testé grandeur nature la saison prochaine.

titis parisiens délégué officiel automatique canne de combat paris apaches de paname

Pour rappel, tous les assauts seront (bientôt) disponibles sur CanneTV Replay !

Retrouvez également le partage des photos et vidéos de l’événement sur l’événement facebook de la compétition.

Soutiens

Comme depuis plusieurs années, le Comité Départemental de Savate Boxe Française de Paris (CDSBF75) nous soutient financièrement en réservant et en payant le gymnase. Merci donc au CDSBF75 et en particulier à Geneviève Petey, sa Présidente.

Enfin le CNCCB nous a soutenu par une communication qui nous a permis de mieux diffuser l’information. Merci à l’équipe de communication.

Remerciements

Je tiens à remercier spécialement toute l’équipe qui a permis que cette compétition se déroule dans les meilleures conditions. Voici donc la liste que j’espère exhaustive de tous ceux qui ont oeuvré pour l’événement et les tâches qu’ils ont accomplies :

  • Amélie : réservation resto, contact fournisseurs
  • Archo : réalisation de la signalétique
  • Aurore : pâtisseries pour la buvette
  • Camille : installation, buvette
  • Edouard : achat alimentaire, buvette
  • Emelyne : installation, buvette, pâtisseries pour la buvette
  • Guilhem : réalisation des affiches et des visuels
  • Jennifer : pose signalétique, installation
  • Jérémy : impression des affiches, régie vidéo, patiserie pour la buvette
  • Julien : développement canne counter, reconnaissance du gymnase
  • Kévin : achat des trophées
  • Marine : buvette
  • Marjolaine : responsable hébergement, prospectus, installation, nettoyage gradins, photographie
  • Martial : régie vidéo, impressions signalétique + factures + prospectus, photographie
  • Mylaine : pâtisseries pour la buvette
  • Paul : responsable matériel, hébergement
  • Philippe : régie vidéo, développement interface cannecounter
  • Sélénia : achat alimentaire, réservation boulangerie, buvette
  • Sharron : prêt caméra
  • Sherilyn : pâtisseries pour la buvette
  • Zippo : convocation des officiels, installation des aires

titis parisiens bénévoles automatique canne de combat paris apaches de paname

De plus, deux officiels avaient fait le déplacement uniquement pour arbitrer : Thierry et Paulo, un grand merci à eux !

Cette édition des Titis Parisiens semble avoir été une nouvelle réussite, mais cela ne nous empêchera pas de faire encore mieux la saison prochaine !

Photos : merci à Jocelyn T.

Miladiou 2017 canne de combat paris toulouse apaches de paname Canne de combat

Miladiou 2017 : résultats et bilan

Le Miladiou 2017 avait lieu les 16 et 17 décembre à l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Onze équipes étaient présentes, beaucoup venant du sud-ouest de la France (Toulouse, Bordeaux, Mérignac, Latresne, Cahors) et quelques autres provenant de plus loin (Paris, Oxford).

Principe : deux jours d’assauts par équipes de 3 tireurs, en relais de neuf reprises d’une minute. Toutes les équipes se rencontrent et celle avec le plus de victoires à la fin l’emporte.

Les organisateurs en ont profité pour tester la scoring machine. Bons points à noter : bonne visibilité, automatisation du système (comme CanneCounter) avec un chrono qui décroît. Les secondes de pause entre chaque reprise et les arrêts de jeu sur les « stop » de l’arbitre sont assez positifs également car cela permet de ne pas perdre trop de temps de jeu (contrairement à ce qui se fait usuellement).

Les tireurs ont évidemment une petite tendance à regarder le score, mais c’est le principe d’un score. Par contre il faut impérativement que les juges ne le regardent pas avant la fin du match pour ne pas être influencés dans leurs décisions.

Première équipe (Paris 1) : Julien, Maxime, que Camillo et moi avons parfois secondés en tirant à leurs côtés. Big up à eux pour leur performance, d’autant que nous tirions souvent en même temps, donc leur prêter main forte fut souvent impossible. Ils arrivent 8e de la compétition.

Seconde équipe (Paris 2) : Jennifer, Camillo et moi. Nous arrivons 2e de la compétition, juste derrière l’équipe de Thomas Dardour et Kévin Colin.

Classement des onze équipes de la rencontre (source : résultats sur la page officielle.):

  1. Toulouse 1
  2. Paris 2
  3. Bordeaux 1
  4. Oxford
  5. Survoltés 1 (Latresne)
  6. Survoltés 2 (Latresne)
  7. Figeac
  8. Paris 1
  9. Bordeaux 2
  10. Toulouse 2
  11. Cahors