Catégorie : Canne de combat

Canne de combat : deux approches


 

La canne sportive est un sport de combat codifié en 1978 par Maurice Sarry. Il s'est lui-même inspiré de méthodes plus anciennes pour créer une discipline sportive nouvelle tout en respectant les principes fondamentaux de la canne : des trajectoires circulaires et des mouvements amples.

La pratique sportive poursuit cette idée originelle en couplant l'esthétique des mouvements amples et réalisme d'une forme de combat. Mais à côté de cet aspect purement compétitif se développe un courant tout aussi exigeant : celui du combat de démonstration.

Canne sportive (et compétitions)


 

La canne sportive est un sport de combat codifié en 1978 par Maurice Sarry. Il s'est lui-même inspiré de méthodes plus anciennes pour créer une discipline sportive nouvelle tout en respectant les principes fondamentaux de la canne : des trajectoires circulaires et des mouvements amples.

La canne sportive est ainsi codifiée à partir de 6 actions offensives de base : latéral extérieur, latéral croisé, brisé, enlevé, croisé haut et croisé bas. Les touches doivent être contrôlées afin de ne pas blesser l'adversaire et un principe de priorité est adopté pour rendre les assauts lisibles pour toute personne extérieure (arbitre, juges, public).

D'une pratique purement d'autodéfense, la canne a donc évolué pour partie vers cette forme d'opposition technique, tactique et néanmoins physique.

Ce que les pratiquants recherchent dans la canne, c'est une pratique du combat avec arme sans danger. La codification et les protections en font une discipline ludique, esthétique et tonique, tout en restant abordable. De quoi se défouler sans se ruiner !

Un autre atout important de la canne est la richesse de son contenu et les possibilités qui existent pour tous les goûts : démonstrations, spectacles, manipulations, rencontres...

Il existe deux types de compétitions : les individuelles et les par équipes de 3 tireurs en relais. Les premières sont au nombre de deux (plus une phase qualificative) dans l'année. Il s'agit du Championnat de France (mars) et des Internationaux de France (mai). Les compétitions par équipes, réputées plus conviviales, sont elles au nombre de 3 : le Miladiou (novembre), les Titis Parisiens (janvier) et le Bazhataeg (Pâques).

Les matches des compétitions se déroulent dans des aires de combat de 9m de diamètre. Les tireurs s'affrontent durant 3 reprises d'1 minute 30 sous l'oeil de 3 juges chargés d'attribuer les points et d'un arbitre qui assure le bon déroulement de l'assaut.

Canne de spectacle (et démonstrations)


 

De par sa gestuelle ample, la canne de combat possède un côté spectaculaire. A bon niveau, il nous est arrivé qu'on nous demande même si les combats n'étaient pas chorégraphiés. Mais non, aucun de nos combats ne sont chorégraphiés, même lorsque que nous y ajoutons les coups de pieds de la boxe française, même quand nous utilisons des armes différentes, nous ne travaillons que dans un contexte de combat improvisé.

Qui dit démo ne dit pas forcément costume. Nous avons choisi de nous rapprocher du mouvement Steampunk, mais ce n'est pas exclusif, il nous arrive de proposer des démonstrations à l'occasion de galas ou de festivals (d'arts martiaux par exemple) où nous revêtons nos tenues de compétition ou des tenues sportives. En revanche la démonstration est bien là : il s'agit alors moins de vaincre un adversaire que de collaborer avec un partenaire pour proposer au public le spectacle le plus impressionnant possible.

Mais il s'avère aussi que le mouvement Steampunk colle bien à la canne car il correspond à une interprétation de ce qu'aurait été un temps hypothétique (c'est une uchronie) où l'esthétique dominante serait celle de l'ère victorienne (donc du milieu à la fin du XIXe siècle) et de ses gentlemen, époque qui se trouve justement être l'âge d'or de la canne. Dont acte, nous nous sommes rapprochés des steamers et proposons régulièrement des démonstrations (à Geekopolis ou au Salon Fantastique par exemple) sur la base d'une lutte des classes entre bourgeois, forces de l'ordre et prolétaires.

Nos 50 derniers articles sur la Canne de Combat